3 rue des Ecoles - 29160 Crozon - 09 61 23 83 13 - 06 10 64 27 31 philippegravier-architecte@orange.fr

Actualités

27 avril 2019 “révision” de penser Crozon Morgat

27 avril 2019 à la maison des trois métiers qui donne sur le marché et la place de l’église j’exposerai mes idées sur Crozon Morgat en terme d’urbanisme. Venez discuter après ou avant le marché

en même temps il y a l’enquête publique sur la révision du PLU I hi hi!!! 1978, ils ont 41 ans les premier PLU ou POS et la façon de les penser n’a pas évoluer



moment de nostalgie sur les folles maisons de Nantes

c’était il y a plus de dix ans et les folles maisons de Nantes étaient toutes habitées.

c’était un exercice d’architecte de créer des maisons de ville en bandes à l’achat “bourgeois”

c’était en 2008 avec la crise immobilière. Elles ont été pourtant inscrites au patrimoine remarquable de Nantes dès leur sortie de terre

j’espère que cela a été 10 ans de bonheur pour ces habitants


il est né le Morgat nouveau, réjouissons nous

Pour ceux qui on raté une étape.

Morgat la station balnéaire de Crozon a fait l’objet d’un réaménagement du front de mer.

L’église de 1959 va être détruite dans les prochains jour laissant un vaste espace central vide.

Les principes de l’aménagement sont:

Remettre l’eau où elle a toujours été, et le restituer son élément de régulation.

Créer une économie locale de transformation des coques en polycarbonate en gite fixe sur l’eau créant une marina, Venise du bout du monde.

Utiliser les aménagements récents en complétant par une halle la place de la future ancienne église. Permettre ainsi une pérennité de l’animation notamment avec une scène flottante sur le bassin installée pour la saison

Je vous laisse découvrir l’ensemble.

 

projet en cours – un plein pied tout en bois

Cela faisait longtemps que le terrain d’assise que me proposait les clients était dans un lotissement.

Celui ci est particulièrement réussi avec des grandes parcelles allongée en pente. Le rêve pour un architecte.

La proposition que j’ai faite ici repose sur deux principes :”vivons heureux, vivons caché” et “laisser le terrain naturel”.

La maison vient se poser en long allant vers les arbres et la nature comme vis à vis au sud est.

Le plan s’organise en  parallèles qui s’interrompent suivant.

L’accès piéton se fait par une passerelle menant à un large porche.

Aluminium, bois brut et gris anthracite assure un tiercé gagnant pour les matériaux.

 

 

 

 

 

SAISON 3 – CROZON VILLE – BOULEVARD PRALOGNAN LA VANNOISE – EPISODE 2 – TU VOIS A QUEL POINT SE REVELLE UNE VILLE AGREABLE

 

Tu continue à te désoler de ce paysage de macadam vide de véhicule.

Maintenant vois ce que l’on peut en faire après la concession Peugeot

Une contre allée largement plantée à l’identique de son pendant de l’autre coté de la voie véhicule : la voie cyclable.

Cet espace tampon permet de fournir le stationnement nécessaire et temporaire aux manifestations du futur nouveau centre culturel. L’équivalent en capacité va se retrouver de l’autre coté de la voie.

Comme tu as vu naitre un quartier résidentiel dont la source d’inspiration son les lotissement de la station balnéaire de Morgat, de villa se languissent sur des terrains arboré.

Le maillage ainsi créé, rejoint les rues du centre ville actuellement en impasse.

 

Les échelles du passage centre ville dense à un habitat individuelle institué dans d’autre coté de l’agglomération sont retrouvées.

Code GRIII – à Crozon flan sud de Morgat, vue sud la baie

Les clients souhaitent garder le nom de code GRIII Voici la première version de ce qui leur a été proposer, sur ce terrain à la ville et à la campagne.

Un niveau très aérien accessible par une passerelle domine la baie de Morgat et recouvre toutes les fonctions de tous les jours.

Au dessous plusieurs chambres indépendantes permettent de rece     voir famille (nombreuse) et amis (nombreux)

L’ARCHITECTE DE CROZON DEBARQUE DANS LES MONTS D’ARREE

Bien étrange la maison sur laquelle je dois intervenir.

Datant de 2000 elle est grande. Elle  possède seulement 5 pièces disparates et vague dans leur attribution.

Une vue époustouflante à l’ouest à l’infinie

Une lumière du sud ne rentrant pas assez ou coupée par l’ombre dès l’aurore

Un charmant bois à l’est dont la maison ne profite pas.

Un ensemble sur un terrain pentu à exploiter, le rêve pour un architecte.

l’intervention va grandissante de l’ouest à l’est.

D’abord de simple percement et réagencement dans le volume existant, pour profiter de la vue

Puis une simplification de l’élément central avec optimisation de l’angle sud ouest pour la lumière et la vue.

Enfin un patio sorte de cloitre distribuant quatre pièces avec chacune leur caractère différent.

L’ensemble s’adosse au talus le long du bois à l’est.

 

 

MORGAT – AU BORD D’UN PETIT BOIS LE LONG D’UN CHEMIN

En jolie petit endroit en lisière de Morgat vers le Cap de la chèvre. un joli petit terrain rempli d’arbres.

La conception joue avec les ombres et la lumière, d’où une implantation au bord du chemin pour profiter des arbres mais pas de leurs ombres.

Pour résumer on regarde au nord et on prends la lumière au sud

a découpe en deux terrains, donne deux caractères différents aux façades: fermées et uniformément aluminium par rapport à l’autre terrain et jeu de bois de verre coté sud et est avec de larges débords.

 

le volume dégagé permet au chaque bout une vaste salle de vie toutes hauteur prolongée par sa terrasse et un atelier pour l’autre coté.

entre, trois espaces studio avec mezzanine de couchage largement vitrée au sud, sont séparés de mail central par des panneaux coulissants. Chacun dépends de son espace sanitaires en direct.

 

SAISON 3 – EPISODE 1 – CENTRE VILLE CROZON – BD DE PRALOGNAN LA VANNOISE – JE DECOUVRE UN QUARTIER RESIDENTIEL


J’analyse l’histoire.

Le caractère des lotissements de la station balnéaire de Morgat sont source d’inspiration. Crozon développe et puisse sa richesse de son aspect résidentiel.

La boulevard Pralognan le Vannoise actuellement est loin de caractérisé ce point-là.
Ce qui dominent actuellement est un no man’s land avec de impasses peu rutilantes émanations de l’ancien tracé ferroviaire.
Par ailleurs un découpage parcellaire dû aux mêmes causes a laissé place à de vastes hangars dont pour une part a été transformée en local commercial peu avenants et l’autre part inoccupé.

En reliant impasse et friches commerciales détruites, la transformation en un lotissement avec des allées boisées donne l’image d’une ville où il fait bon vivre réapparait.

La villa reprend ses droits.

Pins, allées de platanes rendre le rêve possible…

SAISON 3 – CROZON VILLE – BOULEVARD PRALOGNAN LA VANNOISE

Comme dans toutes bonnes séries les saisons se suivent mais les fondamentaux restent.

Nous abordons le boulevard de Pralognan la vannoise.

Cette voie routière a remplacé la voie de chemin de fer Carhaix Camaret. La gare, maintenant office du tourisme, et les bâtiments annexes en sont les vestiges. L’architecture de ces édifices est un remarque exemple du mouvement art déco.

Les antécédents historiques de ce boulevard accentuent ces défauts actuels :

La voie est droite et sans âme

La surface bituminée est largement supérieure à la surface en terre végétal

La configuration des voies et contre voies est surabondante.

Le parcellaire est anarchique.

Les parkings sont rois…

Littoral ou pas littoral !

A Crozon nous assistons à un paradoxe.

 

Le PLU vient d’être invalidé, du fait du non-respect dans les « villages » classés de la loi littorale.

 

Au même moment à l’assemblée nationale la loi littorale est « détricotée » pour les mêmes motifs.

 

Tout cela est navrant. Je rappellerai que chaque cas est unique, que l’architecte est là pour envisager chacun de ceux-là.

 

La ville de Nantes a depuis longtemps inversé le processus dans son PLU.

 

Cette agglomération fonctionne en volume autorisé à bâtir et aux alignements ou pas à respecter. Ainsi elle obtient une cohérence de volume bâti, des alignements selon les rues et une unité de volume selon les ilots.

 

Pourquoi ne pas faire la même chose à Crozon. Chaque village ou hameau serait analysé, le bâti existant expertisé, et les possibilités de étendre défini en termes de volume. Tant pour l’existant que pour les extensions, ce ne serait plus des pourcentages qui dicteraient leurs exigences.

 

Pour l’existant comme pour le projeté chacun serait les règles à appliquer.

 

Pour finir de convaincre, je vous propose un cas d’école.

 

Le village de la Pallue et son bâti en majorité récent et dispersé et le village de Menezguez avec sa rue centrale et ses maisons basses de pierres collées les unes aux autres.

 

Ces deux villages doivent répondre aux mêmes règles aujourd’hui, alors que la réponse à apporter est différente.

SAISON 2 – CROZON VILLE – EPISODE 6 – ILS DECOUVRENT LA NOUVELLE PLACE SAINTE ANNE

 

Ils savent déjà qu’ils vont à la découverte de la nouvelle place Sainte Anne, accès à l’hôpital bientôt livré, et au collège école Jeanne d’Arc.

C’est le dernier épisode, l’aboutissement…

Actuellement ils sont entre les arbres du passage créé bordé de hauts murs de pierres. Les vélos passent au côté des piétons. La voie vélo centre-ville est ininterrompue.

Un vaste porche avant la place au calme permet l’attente de la sortie des élèves de maternelle aux collégiens. Les parents ont pu se garer sur le mail ou sur la nouvelle place Anne. Les cars scolaires attendent le long de la place ouverte sur la rue Jules Simon.

La place Sainte Anne est close sur trois cotés. Une face est prise par le nouvel hôpital et son accès principal.

La face du fond entre deux murs de pierres s’ouvre sur le passage qu’ils viennent de quitter. Le nom de passage des écoliers est suggéré.

Enfin pour cacher des murs pignons un long volume fin vient faire miroir à la façade de l’hôpital. La petite rue en biais est rendue à ses riverains et redeviennent des jardins clos.

La place est plantée de manière régulière. Le piéton y est rois. Le vélo ne fait que la traverser, et son cheminement est matérialisé au sol.

En périphérie les voitures sont autorisées uniquement pour de courtes durées.

Sur la rue Graveran et sur la rue Jules Simon, la continuité du bâti est incitée. Elle forme une transition avec des volumétries traditionnelles et celles initiées par le nouvel hôpital.

Ainsi s’achèvent la saison 2 – centre-ville de Crozon – ils vont prendre de la hauteur pour apercevoir ce nouvel ensemble de haut.

 

CROZON – SEUL ATOUT LA VUE

Une “maison de maçon” comme disait la publicité, avec un étage surélevé une “nantaise” comme disait…

Un programme chargé de contraintes plutôt que d’envie.

La réponse de vaste volume où la maison d’origine disparait. Un face à face saisissant avec Morgat en contrebas.